archive | VOD & Distribution numérique RSS pour cette section

Le développement du marché VOD en Europe

vod-tv

La Commission européenne (DG Connect) vient de publier le rapport commandé à l’Observatoire européen de l’Audiovisuel relatif au développement du marché européen des services à la demande.

En plus de statistiques complètes concernant les services à la demande établis (941) ou disponibles (1151) au sein de l’UE, le rapport comporte 5 sections couvrant des problématiques importantes pour comprendre le développement de ce secteur très dynamique et son impact sur le paysage audiovisuel au sens large :

  • Marché de la publicité en ligne en 2013
  • Récents développements du marché de la SVOD en Europe en 2014
  • Proportion et place des œuvres européennes dans les catalogues VOD
  • Rôle des fournisseurs de services VOD et des plateformes de distribution dans le financement des films et des productions audiovisuelles
  • Mesure des audiences audiovisuelles fragmentées

Le très grand nombre de statistiques fournies est extrait d’une base de donnée récemment mise à jour par l’Observatoire qui constitue l’un des rares outils permettant de cartographier l’offre de services audiovisuels à la demande en Europe.

Télécharger le rapport

STREAMS – Le festival en ligne de cinéma européen annonce son palmarès !

STREAMS_FEST2014STREAMS – Le festival en ligne de cinéma européen, organisé par EuroVoD du 1er décembre 2014 au 31 décembre 2014 simultanément sur 8 plateformes de Vidéo à la Demande basées dans 8 pays européens – Flimmit (Autriche), UniversCiné.be (Belgique), Netcinema (Bulgarie), UniversCiné (France), Good!Movies (Allemagne), Volta (Irlande), Filmin (Espagne) et leKino.ch (Suisse) – annoncent les gagnants de cette 3ème édition.

Le jury international, composé de réalisateurs, journalistes et a choisi, parmi une sélection de 15 films indépendants récents, les gagnants suivants :

N°1 – The Uprising, Peter Snowdon, Documentaire, 2013, Belgique

N°2 (ex-aequo) – Tristesse Club, Vincent Mariette, Comedie, 2014, France

N°2 (ex-aequo) – Stockholm, Rodrigo Sorogoyen, Drame/Romance, 2013, Espagne

N°3 – The Sound of Belgium, Documentaire, 2013, Belgique

Le documentaire belge “The Uprising” sera doté du Prix Streams 2014, remis par les plateformes EuroVoD, d’une valeur de 3500€.

STREAMS proposait en exclusivité 15 films récents européens (deux par pays participant et un pour l’Allemagne) qui n’ont pas encore été distribués en dehors de leur propre territoire, dans le but de rendre le cinéma européen d’aujourd’hui disponible pour de larges audiences à travers l’Europe, ainsi que pour promouvoir de nouveaux canaux transnationaux de distribution des œuvres audiovisuelles en Europe.

Master of the Universe au ciné et en VOD

spideSélectionné parmi les meilleurs documentaires européens par l’European Film Academy et déjà salué par la presse économique, Master of the Universe * de Marc Bauder sort en salle le 26 novembre, après deux semaines d’avant-première en VOD.

Cette sortie rapprochée en VOD et en salle (dite aussi « day-and-date ») mise sur une exposition et une visibilité optimisées pour satisfaire les attentes de tous les spectateurs, dont le rapport au temps et aux écrans évolue, et donner donc toutes ses chances au film. Malgré cette diffusion élargie, la promotion a mobilisé des frais de sortie limités, correspondants aux économies de distributeurs de films de la diversité, concentrés sur une courte période et mutualisés entre les fenêtres.

Elle participera enfin à l’évaluation concrète des opportunités que représente un aménagement des fenêtres de diffusion adapté aux films et à leurs stratégies de sortie. Inscrite dans le cadre d’expérimentations européennes menées sous l’égide la Commission, elle alimentera aussi l’analyse des modèles de distribution, en fonction des territoires et de leur secteur cinématographique spécifique. En effet, Master of the Universe sera aussi distribué simultanément, en VOD et au cinéma, en Grèce à partir du 20 novembre, en Italie à partir du 27 novembre, et en Pologne à partir du 5 décembre.

*Master of the Universe (sortie « SPIDE Day-and-date »,) est disponible en VOD jusqu’au 25 novembre, sur FilmoTV, Google Play, iTunes, le service de Vidéo à la Demande de la TV d’Orange, Vodeo.tv, UniversCiné et en Vidéo-en-Poche (dans le réseau Vidéo en Poche).

Plus d’informations : http://spidedaydate.wordpress.com/

3ème édition de STREAMS, festival européen du film en ligne

STREAMS_FEST2014

La troisième édition de STREAMS, le festival Européen du Film en Ligne se tiendra du 1er au 31 décembre 2014, simultanément sur huit plates-formes de Vidéo à la Demande, opérant dans huit pays européens (en Belgique et en France sur UniversCiné).

Le Festival du Film Européen du Film en Ligne proposera en exclusivité 15 longs-métrages européens récents n’ayant encore jamais bénéficé d’une distribution commerciale hors de leur pays.

  • My German Friend, Jeanine Meerapfel. Drame, 2012, Allemagne
  • Talea, Katharina Muckstein. Drame, 2013. Autriche
  • Everyday Rebellion, The Riahi Brothers. Documentaire, 2013. Autriche
  • The Sound of Belgium, Jozef Devillé. Documentaire, 2013. Belgique
  • The Uprising, Peter Snowdon. Documentaire, 2013. Belgique
  • The Foreigner, Niki Iliev. Comédie, 2012. Bulgarie.
  • City of Dreams, Svetoslav Draganov. Documentaire, 2011. Bulgarie
  • Family Tour, Liliana Torres. Comédié/Drame, 2013. Espagne
  • Stockholm, Rodrigo Sorogoyen. Drame/Romance, 2013. Espagne
  • Tristesse club, Vincent Mariette. Comédie, 2014. France
  • Ceuta, douce prison, Jonathan Millet et Loïc H. Rechi. Documentaire, 2012. France
  • King of the Travellers, Mark O’Connor. Drame, 2012. Irlande
  • Out of here, Donal Foreman. Drame, 2013. Irlande
  • Oro Verde, Mohamed Soudani, Comédié, 2014. Suisse
  • Ueli Maurers Pommes Frites Automat, Stephan Hille, Documentaire, 2014. Suisse

Pour toutes informations : www.streamsfilmfestival.com

5,65 millions € pour 17 projets de distribution en ligne

vod-tv

Les résultats du soutien MEDIA à la distribution en ligne (EACEA/16/2014 clôturé le 11 juillet) viennent d’être publiés.

5,65 millions d’euros ont été attribués à 17 projets issus de 9 pays européens :

  • 13 plateformes européennes de VàD (4,32 millions d’euros)
  • 2 catalogues numériques « Online Ready » (648 572 euros)
  • 2 expérimentations de sorties (quasi) simultanées de longs métrages européens (675 995 euros).

Parmi ces projets, on trouve notamment EuroVoD (pour sa plateforme VàD UniversCiné et un catalogue numérique de film), FilmoTV, Prime European TV Series (plateforme VàD d’EuroChannel Europe), Medici.tv, Under The Milky Way (catalogue numérique « Walk This Way ») ainsi que les expérimentations de sorties simultanées Speed Bunch et The Tide Experiment.

Liste complète (pdf)

Nouvelles sorties « Day & Date » au programme

day&date

Dans le cadre de l’action préparatoire « Circulation des films européens à l’heure numérique » gérée par MEDIA, plusieurs sorties de films (quasi) simultanées en salles et VOD sont inscrites au programme des jours à venir.

Depuis la semaine dernière, le projet Streams Day & Date, géré par EuroVoD, sort le documentaire de Mariana Otero A ciel ouvert en Espagne tant dans les salles que sur les plateformes Filmin et iTunes. Le film sortira également en DVD le 3 décembre, distribué par Cameo.

Le projet SPIDE, coordonné par L’ARP mènera une expérience similaire autour du documentaire de Marc Bauder, Master of the Universe – Confessions d’un banquier qui fera l’objet d’une avant-première le 5 novembre à Strasbourg, suivie d’un débat diffusé en direct sur les réseaux sociaux et d’une sortie VoD le 12 novembre sur UniversCiné, Orange, FilmoTV, Vodeo… et le 26 novembre au cinéma.

Enfin, le projet IFFR Live, lié au Festival de Rotterdam, a sélectionné 5 films qui seront diffusés simultanément au Festival (21 janvier – 1er février 2016), dans les salles de cinéma et sur des plateformes VoD dans plusieurs territoires européens ; parmi ces films figure le nouveau long métrage de Bernard Bellefroid Melody, aux côtés de Erbarme Dich de Ramón Gieling, Speed Walking de Niels Arden Oplev et Atlantic de Jan-Willem van Ewijk.

Perspectives d’avenir en ligne pour le patrimoine européen

patrimoine

La Commission européenne a présenté aujourd’hui deux rapports dont la publication coïncide avec une conférence internationale organisée dans le cadre de la présidence italienne de l’UE afin d’inciter les institutions culturelles d’Europe à mettre en ligne une plus grande partie de notre patrimoine culturel, avec le soutien des pouvoirs publics.

L’un des rapports explore les moyens de numériser, de rendre accessible et de préserver la culture en ligne, tandis que l’autre explique comment notre patrimoine cinématographique peut connaître une seconde vie. Grâce à la numérisation, le matériel culturel peut devenir une immense ressource commune gratuite permettant d’élaborer des contenus culturels et éducatifs, des documentaires, des applications touristiques, des jeux, des animations ainsi que des outils de conception, ce qui peut contribuer à la croissance du secteur créatif, qui ne représente actuellement que quelque 4 % du PIB de l’UE.

Le premier rapport montre que la numérisation reste un défi, seule une fraction des collections européennes ayant été numérisée jusqu’à présent (soit quelque 12 % en moyenne pour les bibliothèques et moins de 3 % pour les films).

Le second rapport recense les obstacles à la numérisation et à la mise en ligne des films, tels que le manque de financement (pour 97 EUR investis par le secteur public dans la création de nouveaux films, seuls 3 EUR sont reversés à la préservation et à la numérisation de ces films) et le coût élevé et la complexité de l’acquittement des droits d’auteur.

Ce qui n’empêche d’enregistrer quelques bons exemples dans le domaine de la culture numérique:

L’Institut national de l’audiovisuel polonais exploite ainsi un portail multimédia destiné au partage de ressources culturelles et à la production de nouveaux contenus à partir de ces ressources; au Danemark, l’Institut cinématographique danois propose une plateforme ouverte de visionnage de films en continu qui en deux mois a attiré près de 200 000 internautes;

Communiqué de presse

Analyse des fenêtres d’exploitation et pratiques commerciales en Europe

écrans

La Commission européenne (DG Connect) publie également une étude d’IMinds qui analyse les réglementations en termes de fenêtres d’exploitation et les pratiques commerciales en vigueur dans les pays membres de l’UE. Leur évolution n’est pas sans effet sur la montée en puissance (ou non) des services de vidéo-à-la-demande (VOD).

Dans la plupart des pays, un modèle particulier (définition et durée des fenêtres d’exploitation) s’applique afin de maximiser les recettes provenant des différentes formes d’exploitation (salles, tv, VOD) des œuvres. Cela engendre une grande disparité sur le marché européen, même si ces fenêtres ont tendance à se rétrécir et si, selon les types d’œuvres, on voit émerger une plus grande flexibilité. C’est du reste ce que prêche dans une certaine mesure le rapport Lescure en France.

Afin de ne pas déséquilibrer tout le système, il est cependant important de bien réfléchir à la manière de reconfigurer les modèles de partage des recettes entre les différents acteurs du marché.

Le rapport constate par ailleurs que les sorties « day-and-date » (quasi)simultanée en salles et en ligne, comme expérimenté dans le cadre de MEDIA, peuvent bénéficier à des films qui seraient autrement marginalisés en termes de visibilité et d’accessibilité. Mais ces expériences devraient être menées à une plus grande échelle.

Télécharger le rapport

 

 

La VOD pâtit de la fragmentation du marché européen

vod-logo

Une étude commanditée par la Commission européenne (DG Connect) met aujourd’hui en lumière les facteurs de succès et de fragmentation du marché européen de la vidéo-à-la-demande tels que les identifient 20 opérateurs clés interviewés par le centre de recherche gantois iMinds. Ces facteurs sont d’ordre juridique, politique, culturel et économique et empêchent bien souvent le développement des services transfrontières.

Sur ce marché du contenu, les fournisseurs VOD en quête de rentabilité et de modèle d’affaire soutenable peinent à s’insérer dans une chaîne de valeur complexe où des acteurs plus puissants utilisent leur puissance sur le marché pour conserver leur position forte.

Parmi les recommandations formulées : une meilleure infrastructure technique, un soutien aux normes, faciliter les paiements en ligne, la numérisation du patrimoine, une réglementation anti-trust. Les services VOD font face à de nombreuses contraintes qui limitent leurs activités transfrontières. Une harmonisation des réglementations est considérée par les opérateurs comme un moyen d’y remédier.

Télécharger l’étude.

 

Plus de 3.000 services de médias audiovisuels à la demande proposés dans l’UE

On-demandAudiovisualMarketsintheEuropeanUnion

Un nouveau rapport rédigé par l’Observatoire européen de l’audiovisuel sur Les marchés audiovisuels à la demande dans l’Union européenne est publié aujourd’hui par la Direction générale des réseaux de communication, du contenu et des technologies de la Commission européenne. Il dresse un tableau global de la situation des services audiovisuels à la demande dans l’UE en 2013 en s’appuyant sur l’analyse des principaux chiffres disponibles sur ces marchés complexes et à croissance rapide.

Ce rapport peut être téléchargé depuis le site Web Digital Agenda de la Commission européenne