Archives de tags | cinéma

Le CNC lance le dispositif ACM Distribution grâce au soutien de MEDIA

cnc_ACMimage_gallery

Avec le soutien du programme Europe Créative- MEDIA de la Commission européenne, le CNC va doter l’Aide aux Cinémas du Monde (ACM), dispositif co-géré par le CNC et l’Institut français, d’un nouveau volet dédié à la distribution internationale des films soutenus à la production.

Baptisé ACM Distribution, ce nouveau dispositif, sélectionné par l’agence du programme Europe Créative dans le cadre de l’appel à propositions sur les fonds de coproductions internationales lancé en décembre 2014, a pour objectif de favoriser la circulation en Europe et dans le monde des coproductions internationales issues du catalogue de films soutenus par l’ACM, impliquant un partenaire extra-européen.

« Je me réjouis de ce premier partenariat avec le programme européen Europe Créative-MEDIA, qui permet à l’ACM d’être un des moteurs de la coopération entre l’Europe et les auteurs du monde entier. Je remercie vivement la Commission européenne de nous avoir accordé sa confiance et son soutien dans cette expérimentation». s’est félicitée Frédérique Bredin, présidente du CNC.

Alors que sera célébré cette année le 10ème anniversaire de la Convention de l’Unesco, ce projet européen constitue aussi un moyen de contribuer à la protection et la promotion de la diversité culturelle, via un dispositif essentiel soutenant la diversité des cinématographies mondiales. « C’est une réelle chance pour les films ACM, qui sont le reflet de la création du monde entier, et régulièrement primés dans les grands festivals internationaux, d’accroître et de stimuler leur diffusion commerciale en salles et sur les plateformes en ligne dans un plus grand nombre de pays » a indiqué Frédérique Bredin. A ce jour, 156 films ont été aidés, portés par des réalisateurs de 64 nationalités différentes dont 46 non européens. Cette année, un nombre record de 17 films soutenus par l’ACM ont été sélectionnés dans les différentes sections du Festival de Cannes.

Ce nouveau soutien sélectif sera ouvert à des sociétés européennes qui proposeront des stratégies de distribution et de promotion internationales innovantes d’un ou plusieurs films ACM sur au moins 3 territoires, dont un territoire européen (hors France) et un territoire extra-européen.

Une présentation de ce programme et de ses modalités (montants et critères) aura lieu en septembre 2015, au moment du premier appel à candidatures.

Communiqué

Montrer des films dans les écoles européennes

filmSchool

Une nouvelle étude commanditée par la Commission européenne (DG Connect) recommande d’inclure l’éducation au cinéma dans les cursus scolaires européens tout en identifiant les contraintes majeures et les « bonnes pratiques ». Cette étude se base sur une approche qui combine à la fois la perspective éducative, juridique et la relation existante avec l’industrie du film. Elle constitue également un input important pour les actions d’éducation au cinéma mises en ouvre par le programme Europe Créative -MEDIA ainsi que pour le débat sur le droit d’auteur.

L’étude est divisée en 5 chapitres principaux.
Le chapitre dédié aux écoles analyse l’utilisation de films et d’autres contenus audiovisuels dans les écoles européennes, telle que déterminée par le programme scolaire – l’utilisation de films en général et l’éducation par l’intermédiaire du cinéma; l’accès à des films et à d’autres contenus audiovisuels pertinents, leurs coûts, les méthodes d’enseignement et la formation des enseignants, ainsi que les conditions techniques et matérielles pour la projection de films.
Le chapitre dédié à l’industrie du film met l’accent sur la manière dont les films peuvent être mis à disposition dans les écoles et sur les éventuels obstacles. Des exemples d’application de la législation sur le droit d’auteur montrent comment certains pays ont pu résoudre les problèmes liés à l’accès et à la diffusion de films. Ce chapitre inclut plusieurs exemples d’initiatives et activités menées par un échantillon de diverses institutions cinématographiques publiques ainsi que par des parties prenantes publiques et privées.
Le chapitre juridique analyse comment le cadre juridique en matière de droits d’auteur a été mis en oeuvre dans les pays couverts par cette étude. Cette partie se concentre tout particulièrement sur les conditions d’accès et d’utilisation des films et d’autres contenus audiovisuels dans les écoles.
Les deux derniers chapitres résument les barrières qui empêchent un enseignement effectif de la culture cinématographique, suivi de recommandations pour améliorer les politiques en la matière.

Télécharger l’étude

Recettes en hausse et part de marché record pour le cinéma européen

focus2015

Selon les chiffres provisoires publiés par l’Observatoire européen de l’Audiovisuel à la veille du Festival de Cannes, les recettes brutes des salles dans l’Union européenne ont connu en 2014 une légère hausse de 0,6 % pour atteindre 6,32 milliards d’EUR. Ce qui correspond à un total de 911 millions d’entréees (+0,7%)

Les derniers volets de The Hobbit et The Hunger Games sont en tête des box-offices de l’Union européenne, mais la comédie française Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu (17,1 millions d’entrées) et le thriller de Luc Besson Lucy (15,2 millions d’entrées) comptent parmi les plus gros succès européens.

Globalement, la part de marché des films européens atteint 33,6 % (un record depuis 1996).

Avec plus de 1 600 longs métrages, la production de films dans l’Union européenne poursuit sa progression, ce chiffre recouvrant 1.118 longs métrages de fiction et 485 documentaires.

L’Observatoire note enfin que la numérisation des écrans est presque achevée puisque 92 % du parc de l’Union européenne étaient convertis fin 2014.

Comme chaque année, des informations détaillées sur les marchés cinématographiques nationaux en Europe ainsi que dans le reste du monde seront publiées dans la brochure FOCUS 2015 Tendances du marché mondial du film réalisée par l’Observatoire européen de l’audiovisuel et éditée par le Marché du film.

Communiqué de presse

Investir plus dans la distribution des films européens

parlement-strasbourg

La promotion et la distribution des films européens doivent être soutenues par des fonds publics, exigent les députés européens dans une résolution adoptée ce mardi à Strasbourg. Pour répondre aux défis de la concurrence non européenne et de la numérisation, une diversification et une augmentation de l’offre légale est nécessaire, notamment par une meilleure disponibilité de versions sous-titrées sur des plateformes « on demand », et par des fenêtres d’exploitation plus flexibles.

En Europe, 70% des fonds publics vont à la production de films, mais seulement 1% est utilisé pour la distribution et la promotion. Les députés insistent pour que la distribution des fonds publics soit mieux équilibrée et que les États membres soutiennent davantage les festivals et les cinémas itinérants. Les programmes européens MEDIA et Europe créative doivent être mieux utilisés, notamment pour financer le sous-titrage ou le doublage des films, ainsi que pour soutenir les PME œuvrant dans ce secteur.

Soutien aux salles de cinéma

L’aide européenne ou nationale pour les petits cinémas indépendants est encouragée, afin de leur permettre de se doter d’équipements audiovisuels nécessaires à la distribution des productions numériques. Cette aide est indispensable pour assurer la survie des salles de cinémas dans les petites villes ou des régions reculées, où elles constituent de vrais lieux de rencontre et offre un accès aux ressources, au patrimoine et aux échanges multiculturels.

Le défi du numérique et le rôle de l’audiovisuel

Diversifier et augmenter l’offre légale en ligne des films européens est indispensable pour soutenir l’industrie cinématographique, tout en respectant les droits d’auteurs, souligne le Parlement. Il faut appuyer la portabilité transfrontalière des services audiovisuels, tandis qu’une TVA réduite et harmonisée pourrait soutenir le développement de nouveaux services et plateformes numériques, réaffirment les députés.

Info

Rapport sur le cinéma européen à l’ère numérique

Le cinéma européen à la conquête des audiences internationales

EuropeanFilmForum

En présence du commissaire Oettinger, la Commission européenne (programme MEDIA) organisera son European Film Forum à Cannes le 18 mai sur le thème de la place du cinéma européen sur le marché global (The Moving Image : connecting European films to a global audience).

Une session sera consacrée à l’impact de la révolution numérique sur les stratégies de promotion et de distribution des films européens au sein du marché unique.

Sur base de chiffres collectés par l’Observatoire européen de l’audiovisuel, une seconde session se penchera sur la mise en place de stratégies plus efficaces pour l’exportation des films européens sur les marchés extérieurs, notamment les Etats-Unis et la Chine.

La conférence sera ouverte par le commissaire Günther Oettinger et se clôturera par un cocktail.

Le programme détaillé de ce European Film Forum sera annoncé début mai.

European Film Forum – Lundi 18 mai – 14h30-17h30 – Palais des Festivals (Salon des Ambassadeurs) – Cannes

Appel des cinéastes européens pour un meilleur accès aux films

Dardenne_brothers_1Vingt-six cinéastes européens, dont le Français Michel Hazanavicius, les Belges Jean-Pierre et Luc Dardenne, le Britannique Ken Loach, l’Italien Paolo Sorrentino ou encore l’Allemand Wim Wenders, ont lancé jeudi à Rome un appel pour favoriser la diffusion des films européens dans toute l’Europe.

« Il n’est pas normal que toutes les cinématographies d’Europe peinent à être accessibles pour tous les publics », estiment les 26 cinéastes appelant à des mesures « afin que l’Europe soit irriguée de tout son cinéma ».

L’appel des cinéastes prône à cet effet une meilleure protection des salles de cinéma existantes et des mesures pour en créer de nouvelles, de même qu’une meilleure diffusion des œuvres sur les chaînes de télévision publiques.

L’Europe devrait également voir émerger une plateforme de diffusion du cinéma indépendant européen grâce à des acteurs européens capables de concurrencer les géants mondiaux en matière de diffusion de films à la demande (VOD). « Nous devons d’urgence imaginer une fiscalité culturelle pour les acteurs mondialisés de la diffusion », écrivent encore ces cinéastes.

Info

Pour une poignée d’euros ! L’avenir du financement des films en Europe

observatoire

L’avenir du financement des films en Europe est le thème de l’atelier organisé cette année par l’Observatoire européen de l’Audiovisuel à Cannes. Cet atelier aura lieu le samedi 16 mai, de 11h00 à 13h00, au Salon des Ambassadeurs du Palais des Festivals à Cannes. L’entrée est libre pour toutes les personnes disposant d’une accréditation au Marché du film ou au Festival.

La conférence de l’Observatoire de cette année donnera aux professionnels du cinéma une précieuse vue d’ensemble paneuropéenne de la situation actuelle du financement des films en Europe. Après l’habituel rappel des principaux développements survenus sur les marchés mondiaux du film au cours de l’année passée (présentés par Martin Kanzler), l’Observatoire proposera son analyse de la situation des fonds d’aide en Europe (tendances du financement direct présentées par Julio Talavera Milla). Le rôle financier joué par les radiodiffuseurs, les distributeurs et les services de VoD dans le financement des films sera examiné du point de vue juridique (leurs obligations de financement seront présentées par Maja Cappello) ainsi que du point de vue économique (le volume réel de ce financement sera expliqué par André Lange). Jonathan Olsberg d’Olsberg•SPI clôturera la première partie de cet atelier avec une analyse des abris fiscaux, des crédits d’impôts et des dégrèvements existant en Europe.

Après avoir fait un tour d’horizon complet de la situation actuelle du financement des films en Europe, l’Observatoire posera à un groupe d’experts, tous impliqués dans le financement des films en Europe, la question suivante « Et maintenant, que faisons-nous ? ». Jacek Fuksiewicz, conseiller pour les affaires européennes à l’Institut polonais du Cinéma, Caroline Van Weede, Managing Director de Cable Europe, des représentants de la Commission européenne et des producteurs européeens participeront à la discussion.

Info

Que fait MEDIA pour le secteur audiovisuel en Europe ?

Interview de Thierry Leclercq, responsable du Desk Europe Créative, sur Cinergie.be

http://www.cinergie.be/webzine/rencontre_avec_thierry_leclerc

11 films MEDIA en lice pour les Magritte

magritte

Onze films en lice pour les Magritte du Cinéma belge – 21 récompenses seront attribuées – ont bénéficié de l’aide MEDIA, essentiellement via des aides au développement, au financement (i2i et Fonds MEDIA de Garantie) et à la distribution. Les lauréats seront annoncés lors de la cérémonie des Magritte, ce 7 février à Bruxelles, après un dernier tour de vote qui se clôture le 31 janvier. Ces 11 films sont :

  • Deux jours, une nuit de Jean-Pierre et Luc Dardenne (Les Films du Fleuve) : Meilleur Film, Meilleur Réalisateur, Meilleur Scénario, Meilleure Actrice 2d Rôle (Christelle Cornil, Catherine Salée), Meilleurs Décors (Igor Gabriel), Meilleur Son (Benoît De Clerck, Thomas Gauder), Meilleur Montage (Marie-Hélène Dozo)
  • Henri de Yolande Moreau (Versus production) : Meilleur Film, Meilleur Réalisateur, Meilleur Scénario, Meilleure Musique (Wim Willaert)
  • Les rayures du zèbre de Benoît Mariage (MG Productions) : Meilleur Film, Meilleur Acteur (Benoît Poelvoorde), Meilleur Espoir masculin (Marc Zinga)
  • Marina de Stijn Coninx (Eyeworks) :  Meilleur Film flamand, Meilleur Espoir féminin (Evelien Bosmans), Meilleur Espoir masculin (Matteo Simoni), Meilleurs Décors (Hubert Pouille), Meilleurs Costumes (Catherine Marchand)
  • Violette de Martin Provost (TS Productins – Climax Films) : Meilleur Film étranger en Coproduction
  • Tokyo Fiancée de Stefan Liberski (Versus productions) : Meilleure Actrice (Pauline Etienne), Meilleure Image (Hichame Alaoulé), Meilleurs Costumes (Claire Dubien)
  • Baby Balloon de Stefan Liberski (Versus productions) : Meilleur Espoir féminin (Ambre Grouwels)
  • L’étrange couleur des larmes de ton corps de Hélène Cattet et Bruno Forzani (Anonymes Films) : Meilleure Image (Manu Dacosse), Meilleur Son (Dan Bruylandt, Mathieu Cox, Olivier Thys), Meilleurs Décors (Julia Irribarria), Meilleurs Costumes (Jackye Fauconnier)
  • Le goût des myrtilles de Thomas De Thier (Novak Prod) : Meilleure Image (Philippe Guilbert, Virginie Saint-Martin)
  • Puppy Love de Delphine Lehericey (Entre Chien et Loup) : Meilleure Musique (Soldout)
  • La bûche de Noël de Stéphane Aubier et Vincent Patar (Panique !) : Meilleur Court Métrage

Info

L’avenir du cinéma en débat au Parlement

Bogdan_Wenta

Bogdan Brunon Wenta, député européen (PPE)

Ce 20 janvier à Bruxelles, la commission Culture du Parlement européen débattra du projet de rapport du député polonais Bodgan Brunon Weta sur le cinéma européen à l’ère numérique.

La résolution proposée souligne que la projection cinématographique, 1ère fenêtre de mise à disposition des films, reste vitale pour le financement de la production et de la distribution de films européens, mais encourage l’industrie à développer de nouveaux modèles commerciaux et canaux de distribution pour proposer aux spectateurs « un éventail toujours plus large de films sur un nombre croissant de plateformes ». La mise en place de « fenêtres de mise à disposition plus flexibles » devrait également être encouragée.

Le rapport estime également nécessaire de mieux équilibrer les fonds publics destinés à la production et la distribution en vue d’accroître le soutien au développement, à la promotion et à la distribution au niveau mondial. Il relève par ailleurs le rôle du programme MEDIA pour le doublage et le sous-titrage, l’expérimentation de nouvelles approches vers le public et l’éducation cinématographique.

Après un « échange de vue » avec le commissaire européen à la Culture Tibor Navracsics, les eurodéputés discuteront en outre des premiers résultats engrangés par le programme Europe Créative et de ses perspectives pour sa 2ème année.

Les débats pourront être suivis en ligne sur le site du Parlement européen

Le vote sur le rapport sur le cinéma devrait intervenir le 24 mars.

Projet de rapport (PDF)