Archives de tags | numérique

DigiTraining Plus : et maintenant que faire du numérique ?

La formation DigiTraining Plus organisée par MEDIA Salles à propos de la numérisation des salles de cinéma se tiendra à Prague (République Tchèque) et Bratislava (Slovaquie) du 26 au 30 août 2015.

Les participants pourront bénéficier de l’apport d’experts internationaux et débattre à propos de différents thèmes tels que le remplacement des projecteurs numériques, l’introduction de nouveaux services et équipements comme les technologies laser, HDR et son immersif, la gestion de contenus et le développement des publics via les médias sociaux…

Les inscriptions sont attendues jusqu’au 20 juin au tarif de 850€ + TVA, hébergement compris.

Info

Pour une offre numérique de qualité porteuse de diversité

From left to right: Ms. Fleur PELLERIN, French Minister for SMEs and the Digital Economy; Ms. Monika GRUTTERS, Parliamentary State Secretay to the German Federal Ministry for Education and Research; Mr Gunther OETTINGER, Member of the European Commission.

From left to right: Ms. Fleur PELLERIN, French Minister for SMEs and the Digital Economy; Ms. Monika GRUTTERS, Parliamentary State Secretay to the German Federal Ministry for Education and Research; Mr Gunther OETTINGER, Member of the European Commission.

Réuni à Bruxelles ces 18 et 19 mai, le Conseil des ministres européens de la Culture a tenu un débat d’orientation sur l’avenir de la politique audiovisuelle européenne, sur la base de la récente communication de la Commission relative à une stratégie pour un marché unique numérique en Europe. Le débat a essentiellement porté sur deux questions:

  • les aspects relatifs à la politique audiovisuelle de la stratégie relative au marché unique numérique
  • le fonctionnement de la directive « Services de médias audiovisuels » dans le contexte de la situation géopolitique actuelle

Les ministres ont examiné les défis que pose aux décideurs politiques et aux régulateurs le marché unique numérique qui doit assurer une offre numérique de grande qualité porteuse de diversité ainsi que des conditions égales pour tous les fournisseurs de services de médias audiovisuels.

Ils ont également examiné les moyens de prévenir l’utilisation abusive des libertés garanties par la directive « Service de médias audiovisuels » (« la liberté de l’information, la liberté et le pluralisme des médias, l’ouverture de l’Internet et la diversité culturelle et linguistique »), afin d’atteindre les objectifs d’intérêt public de sécurité et de stabilité.

Le Conseil a aussi adopté une décision désignant Plovdiv (Bulgarie) et Matera (Italie) comme capitales européennes de la culture en 2019.

La ministre lettonne Dace Melbārde a déclaré: « L’une des questions qui requiert une attention immédiate aujourd’hui en ce qui concerne la politique audiovisuelle européenne est celle du bon équilibre à trouver entre la liberté d’expression et les objectifs d’intérêt public que sont la sécurité et la stabilité tout en veillant à ce que le paysage audiovisuel européen reste porteur de diversité culturelle et compétitif ».

Info

Seize initiatives pour promouvoir un marché unique numérique

CEUZXItWMAAK0u-.png-large

La Commission européenne a dévoilé aujourd’hui ses projets détaillés pour la création d’un marché unique numérique, donnant ainsi corps à l’une de ses grandes priorités. La stratégie proposée comprend une série d’actions ciblées à réaliser d’ici à la fin 2016 et repose sur trois piliers:

  1. améliorer l’accès aux biens et services numériques dans toute l’Europe pour les consommateurs et les entreprises;
  2. créer un environnement propice et des conditions de concurrence équitables pour le développement des réseaux et services numériques innovants;
  3. maximiser le potentiel de croissance de l’économie numérique.

La Commission entend notamment :

– établir des règles harmonisées (contrats, protection des consommateurs) visant à faciliter le commerce électronique transfrontière, notamment pour l’acquisition de contenus numériques ;

– en finir avec le blocage géographique — « une pratique discriminatoire injustifiée » qui permet à des vendeurs en ligne d’empêcher les consommateurs d’accéder à un site internet sur la base de leur localisation, ou de les rediriger vers un site de vente en ligne de leur pays qui affiche des prix différents ;

– donner un « caractère moderne et plus européen » à la législation sur le droit d’auteur: des propositions législatives suivront avant la fin de 2015 en vue de réduire les disparités entre les régimes de droits d’auteur et d’élargir l’accès en ligne aux œuvres dans l’ensemble de l’UE, notamment par des mesures d’harmonisation supplémentaires. La Commission examinera également le rôle des intermédiaires en ligne en ce qui concerne les œuvres protégées par le droit d’auteur et renforcera son combat contre la piraterie.;

– examiner la directive «satellite & câble» afin de déterminer si son champ d’application doit être étendu aux transmissions en ligne des organismes de radiodiffusion et d’étudier les moyens d’améliorer l’accès transfrontière aux services de radiodiffusion en Europe;

– réexaminer le cadre des médias audiovisuels (directive SMA) en mettant l’accent sur le rôle des différents acteurs du marché dans la promotion des œuvres européennes (chaînes de télévision, fournisseurs de services audiovisuels à la demande, etc.). La Commission réfléchira aussi aux moyens d’adapter les règles existantes (la directive «Services de médias audiovisuels») aux nouveaux modèles économiques pour la distribution de contenu.

« Le marché unique numérique devrait être réalisé dans les meilleurs délais », estime la Commission qui annonce une première discussion sur ce thème lors du Conseil européen des 25 et 26 juin.

Communiqué de presse et communication
http://europa.eu/rapid/press-release_IP-15-4919_fr.htm

Investir plus dans la distribution des films européens

parlement-strasbourg

La promotion et la distribution des films européens doivent être soutenues par des fonds publics, exigent les députés européens dans une résolution adoptée ce mardi à Strasbourg. Pour répondre aux défis de la concurrence non européenne et de la numérisation, une diversification et une augmentation de l’offre légale est nécessaire, notamment par une meilleure disponibilité de versions sous-titrées sur des plateformes « on demand », et par des fenêtres d’exploitation plus flexibles.

En Europe, 70% des fonds publics vont à la production de films, mais seulement 1% est utilisé pour la distribution et la promotion. Les députés insistent pour que la distribution des fonds publics soit mieux équilibrée et que les États membres soutiennent davantage les festivals et les cinémas itinérants. Les programmes européens MEDIA et Europe créative doivent être mieux utilisés, notamment pour financer le sous-titrage ou le doublage des films, ainsi que pour soutenir les PME œuvrant dans ce secteur.

Soutien aux salles de cinéma

L’aide européenne ou nationale pour les petits cinémas indépendants est encouragée, afin de leur permettre de se doter d’équipements audiovisuels nécessaires à la distribution des productions numériques. Cette aide est indispensable pour assurer la survie des salles de cinémas dans les petites villes ou des régions reculées, où elles constituent de vrais lieux de rencontre et offre un accès aux ressources, au patrimoine et aux échanges multiculturels.

Le défi du numérique et le rôle de l’audiovisuel

Diversifier et augmenter l’offre légale en ligne des films européens est indispensable pour soutenir l’industrie cinématographique, tout en respectant les droits d’auteurs, souligne le Parlement. Il faut appuyer la portabilité transfrontalière des services audiovisuels, tandis qu’une TVA réduite et harmonisée pourrait soutenir le développement de nouveaux services et plateformes numériques, réaffirment les députés.

Info

Rapport sur le cinéma européen à l’ère numérique

L’avenir du cinéma en débat au Parlement

Bogdan_Wenta

Bogdan Brunon Wenta, député européen (PPE)

Ce 20 janvier à Bruxelles, la commission Culture du Parlement européen débattra du projet de rapport du député polonais Bodgan Brunon Weta sur le cinéma européen à l’ère numérique.

La résolution proposée souligne que la projection cinématographique, 1ère fenêtre de mise à disposition des films, reste vitale pour le financement de la production et de la distribution de films européens, mais encourage l’industrie à développer de nouveaux modèles commerciaux et canaux de distribution pour proposer aux spectateurs « un éventail toujours plus large de films sur un nombre croissant de plateformes ». La mise en place de « fenêtres de mise à disposition plus flexibles » devrait également être encouragée.

Le rapport estime également nécessaire de mieux équilibrer les fonds publics destinés à la production et la distribution en vue d’accroître le soutien au développement, à la promotion et à la distribution au niveau mondial. Il relève par ailleurs le rôle du programme MEDIA pour le doublage et le sous-titrage, l’expérimentation de nouvelles approches vers le public et l’éducation cinématographique.

Après un « échange de vue » avec le commissaire européen à la Culture Tibor Navracsics, les eurodéputés discuteront en outre des premiers résultats engrangés par le programme Europe Créative et de ses perspectives pour sa 2ème année.

Les débats pourront être suivis en ligne sur le site du Parlement européen

Le vote sur le rapport sur le cinéma devrait intervenir le 24 mars.

Projet de rapport (PDF)

Nouvelles sorties « Day & Date » au programme

day&date

Dans le cadre de l’action préparatoire « Circulation des films européens à l’heure numérique » gérée par MEDIA, plusieurs sorties de films (quasi) simultanées en salles et VOD sont inscrites au programme des jours à venir.

Depuis la semaine dernière, le projet Streams Day & Date, géré par EuroVoD, sort le documentaire de Mariana Otero A ciel ouvert en Espagne tant dans les salles que sur les plateformes Filmin et iTunes. Le film sortira également en DVD le 3 décembre, distribué par Cameo.

Le projet SPIDE, coordonné par L’ARP mènera une expérience similaire autour du documentaire de Marc Bauder, Master of the Universe – Confessions d’un banquier qui fera l’objet d’une avant-première le 5 novembre à Strasbourg, suivie d’un débat diffusé en direct sur les réseaux sociaux et d’une sortie VoD le 12 novembre sur UniversCiné, Orange, FilmoTV, Vodeo… et le 26 novembre au cinéma.

Enfin, le projet IFFR Live, lié au Festival de Rotterdam, a sélectionné 5 films qui seront diffusés simultanément au Festival (21 janvier – 1er février 2016), dans les salles de cinéma et sur des plateformes VoD dans plusieurs territoires européens ; parmi ces films figure le nouveau long métrage de Bernard Bellefroid Melody, aux côtés de Erbarme Dich de Ramón Gieling, Speed Walking de Niels Arden Oplev et Atlantic de Jan-Willem van Ewijk.

Les stratégies numériques avec EPI

digitalstrategies

L’atelier de formation « Digital Strategies – Financing, Marketing and Distribution 2.0 » proposé par l’Institut Erich Pommer se tiendra du 3 au 7 décembre prochain à Berlin. Destiné aux professionnels de la TV et du cinéma, ainsi qu’aux responsables financiers et juristes, il abordera notamment l’engagement des publics, le crowdfunding, la distribution numérique, le transmédia…

Frais de participation : 1250 euros (hors transport)

Inscription suivant l’ordre d’arrivée des demandes.

Info

Juncker veut s’attaquer prioritairement au marché unique du numérique

JCJuncker

Jean-Claude Juncker a été élu aujourd’hui à la tête de la Commission européenne par 422 voix sur 729 au sein du Parlement européen, ouvrant la voie à l’installation d’une nouvelle Commission au 1er novembre prochain.

« Le temps d’une nouvelle approche est arrivé », explique-t-il dans ses «orientations politiques » pour le futur exécutif européen, baptisées « Agenda pour l’emploi, la croissance, l’équité et le changement démocratique » et focalisées sur dix priorités politiques.

Parmi celles-ci figure en bonne place la mise en œuvre d’un marché unique du numérique connecté. « Pour y arriver, nous aurons besoin d’avoir le courage de briser les barrières nationales en matière de réglementation des télécoms, du droit d’auteur et de la protection des données, la gestion des fréquences radio et l’application des règles de concurrence ». Avec pour objectif de « permettre aux consommateurs d’accéder aux services, à la musique, aux films et aux événements sportifs sur leurs appareils électroniques, où qu’ils soient en Europe, indépendamment des frontières ».

Ce marché unique pourrait, selon Mr Juncker, générer jusqu’à 250 milliards € de croissance en plus au cours de son mandat et créer des centaines de milliers d’emplois. Les premières mesures pourraient voir le jour dans les 6 mois.

Texte complet

 

Creative Shift Forum : culture, technologie et finance

unnamed

Le projet pilote @diversity qui vise à développer de nouveaux modèles commerciaux aux carrefours de la culture, des industries créatives et du numérique, organisera le 29 septembre à Bruxelles le Creative Shift Forum.

L’objectif est de convier une centaine d’entrepreneurs, de chercheurs, de financiers, de spécialistes IT et de décideurs politiques à une grande table ronde autour de l’entrepreunariat, des technologies numériques et de l’accès au financement dans les secteurs culturels et créatifs pour déboucher sur des recommandations concrètes à la Commission européenne.

Les parties intéressées sont invitées à s’inscrire à cette conférence de haut niveau avant le 8 août 2014, le nombre de places étant limité.

Cet événement se tiendra parallèlement au NEM (New European Media) Summit consacré aux développements et opportunités dans les secteurs de l’internet et des médias et des rencontres seront organisées entre les participants des deux manifestations. Des projets de start-ups dans les secteurs des medias numériques et de la creation pourront également être défendus devant des investisseurs dans le cadre du Media Deals Investment Forum.

Info

Fiscalité de l’économie numérique: le groupe d’experts de haut niveau présente son rapport final

Fiscalité de l’économie numérique: le groupe d’experts de haut niveau présente son rapport final

Aujourd’hui, la Commission européenne a reçu le rapport final du groupe d’experts de haut niveau sur la fiscalité de l’économie numérique. Ce groupe indépendant a été invité à examiner les questions essentielles liées à la fiscalité de l’économie numérique dans l’Union européenne et à présenter ses idées sur la meilleure approche à adopter face aux divers enjeux et perspectives de ce secteur.

Communiqué de presse